Osez l’entrepreneuriat au féminin avec Elleboss !

En France, le constat est clair : seuls 36% des chefs d’entreprises sont des femmes. Même si ce chiffre est en augmentation, c’est aujourd’hui encore trop peu.

Aujourd’hui, nous mettons en avant le parcours de Juliette Mandrin, la fondatrice d’Elleboss.fr : une plateforme qui met en avant les femmes entrepreneures en France. Coup de projecteur sur son parcours et son envie de bousculer l’entrepreneuriat au féminin ! 👇

Pouvez-vous m’en dire plus sur votre entreprise et votre parcours ?

Tout d’abord, Elleboss.fr est une plateforme française BtoB où les femmes freelances peuvent trouver des missions auprès des entreprises clientes qui les mettent en ligne sur la plateforme. Nous sommes un réel support commercial pour les femmes freelances qui ne sont pas forcément à l’aise avec la partie commerciale. Notre plateforme est un outil tout-en-un où elles peuvent échanger avec le client, éditer des devis et des factures par exemple.

Nous sommes deux fondateurs : mon associé Nicolas Jaboulay et moi-même Juliette Mandrin. Mon associé est chef d’entreprise d’une PME depuis plus de 25 ans et a une très bonne connaissance du tissu entrepreneurial. J’ai un parcours atypique et autodidacte fait de diverses expériences professionnelles en tant qu’intérimaire, salariée et freelance dans le domaine du recrutement. J’ai également fait une longue pause parentale et ai acquis une forte expérience associative dans le domaine féminin et parentalité. Mes missions au sein de la structure sont des missions très variées allant du pilotage jusqu’à des missions très opérationnelles.

La structure est donc faite de deux associées et une équipe de 8 personnes. Notre objectif est de devenir la plateforme généraliste portée par les femmes freelances et de faire adhérer les chefs d’entreprises à nos valeurs et à ce souhait de promouvoir les femmes par l’entrepreneuriat.

Notre cœur de cible est plus souvent les TPE/PME qui ont besoin de ressources car ils ne vont pas forcément recruter sur certains types de postes comme les RH, juridique etc. De plus, les grandes entreprises font aussi appel à nous. Le Parisien pour du support commercial ou encore le Groupe Vinci sur des missions de communication.

Comment est née l’entreprise Elleboss ?

Elleboss.fr est née d’une volonté de proposer une solution en adéquation avec l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle pour les femmes. L’autre objectif est de répondre aux enjeux actuels des entreprises en quête de flexibilité pour la gestion de leurs ressources.

Mon associé se rendait compte auprès de ses clients qu’ils cherchaient des ressources externes et qu’ils n’arrivaient pas à en trouver. L’intérim ou le CDD n’étaient pas toujours une bonne solution car cela demande beaucoup d’engagement. De plus, cela implique un coût supplémentaire de 20 à 40% supérieurs.

On a aussi rapidement fait le constat que des plateformes de freelance existent mais aucune n’est centrée sur les femmes. On est en capacité de fournir des compétences généralistes portées par des femmes expertes dans leur domaine. Cela peut aller de l’assistanat administratif, comptable en passant par le community management, la RSE ou encore le coaching en entreprise.

De plus, les chiffres parlent aussi d’eux-mêmes : on note une augmentation de 17,5% de création de statuts d’auto entrepreneurs entre 2019 et 2020. D’après un sondage de Madame Figaro, 43% des femmes souhaitent changer de rythme de travail suite au confinement. Des chiffres qui montrent encore une fois qu’Elleboss s’inscrit dans une réalité de marché : proposer aux femmes une autre façon de travailler pour plus de liberté et d’équilibre.

entreprenariat féminin

Pourquoi choisir Elleboss ?

Les chiffres sont parlants : la mixité a un effet positif sur la rentabilité. D’après une étude, la mixité augmenterait la rentabilité de l’entreprise de 5 à 15%, selon les secteurs d’activité. Partant de ces constats et des soft-skills développées par les femmes, elleboss.fr incite les entreprises à investir et valoriser les femmes freelances.

Nous sommes aussi une entreprise 100% française, axée territoire français. Nous connaissons également bien nos ellebosseuses, issues de nos réseaux. Elles proposent toutes d’ailleurs un savoir-faire d’expertes, et sont de véritables atouts pour les entreprises. Elleboss.fr est un outil digital mais l’humain est omniprésent avec une équipe entièrement dédiée à nos utilisateurs.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

J’ai souhaité être plus autonome dans ma prise de décision et devenir moi-même entrepreneure pour porter un projet en accord avec mes valeurs : confiance, engagement, écoute et challenge. Les femmes et la parentalité sont des sujets qui me tiennent à cœur.

J’avais besoin d’avoir une bonne qualité de vie au travail et de partager cela avec nos ellesbosseuses et aussi au sein de notre équipe. J’ai toujours été intéressée par l’entreprenariat féminin.

Pour moi, les différentes phases de vie des femmes doivent être prises en compte dans leur choix professionnel, notamment dans la maternité. Ce sont des raisons qui peuvent donner envie de travailler autrement. Dans d’autres pays d’Europe, certains sites mettent clairement en avant les Working Mums, c’est ce que nous avons souhaité faire en mode élargi pour toutes les femmes maman ou non.

La parentalité est un atout dans l’entrepreneuriat aussi : quand on est capables de s’occuper d’une famille et de toute la logistique c’est un atout à valoriser dans sa vie professionnelle.

C’est d’ailleurs ce qui est fait chez Elleboss.fr : on ne met pas de CV, on dépose un profil et on demande de valoriser toutes les expériences (sportives, familiales, associatives etc). On réduit souvent notre profil à nos expériences professionnelles et c’est dommage.

En tant que femme entrepreneure, avez-vous rencontré des difficultés ?

Je trouve qu’aujourd’hui il n’y a jamais eu autant de moyens pour oser prendre le chemin de l’entrepreneuriat.

Cependant, il faut oser et avoir confiance en soi. Il faut aussi savoir s’entourer d’experts qui vont être bienveillants et adhérer au projet. Cela demande également beaucoup d’investissement donc il faut faire adhérer son cercle proche. Saisir les opportunités et avoir de fortes ambitions sont également des points importants à mettre en avant.

Il faut travailler cette capacité à être ambitieuse et à oser proposer un business plan qui n’est pas seulement raisonnable. Les femmes ont tendance à trop se restreindre malheureusement. C’est d’ailleurs un sujet qui est beaucoup évoqué lors de nos ateliers : inviter les femmes à prendre plus de risques, à être plus ambitieuses. Les hommes ont plus de facilité sur ce point en général. Se faire accompagner par des réseaux pour contrer cette difficulté et travailler cette capacité est important.

Comment avez-vous réussi à structurer votre entreprise sur le côté administratif ?

Au début, on démarre en faisant tout soi-même sur des tableaux Excel. On se rend compte rapidement des limites et quand on a une équipe il faut un outil pour centraliser l’aspect administratif, comptable et la gestion des clients.

On a cherché un outil l’année dernière à un an d’existence car on avait besoin de plus d’automatisation et clarifier la façon de travailler entre nous tous. L’aspect collaboratif a motivé notre décision de passer sur Axonaut.

Nous avions d’abord regardé les mastodontes du logiciel comme Salesforce mais on s’est vite rendu compte qu’il n’était pas adapté à notre structure. C’était surtout inabordable.

On a découvert Axonaut grâce à une de nos ellebosseuses : c’est un outil hyper intuitif et super facile d’utilisation et nous avons décidé de prendre un abonnement sans plus attendre.

Nous l’utilisons principalement aujourd’hui sur la facturation, les dépenses, recettes, le suivi du CA et de la trésorerie ainsi que la partie contacts. Nous avons aussi relié la plateforme à Axonaut donc nous avons un suivi quotidien qui facilite notre travail. C’est un outil qui nous va parfaitement et qu’on conseille régulièrement.

Quels sont vos projets à venir ?

Cette année, nous avons l’objectif de lever des fonds, nous cherchons donc des business angels. Nous serons également au salon “Go Entrepreneurs”.

Nous sommes principalement présents en Ile-de-France donc nous allons commencer le déploiement sur des grandes villes via un réseau d’ambassadrices. Notre objectif c’est d’humaniser le processus et de continuer à rencontrer nos ellebosseuses.

Nous allons aussi intégrer du e-testing dans la plateforme avec des tests de compétences métiers, de personnalités. Cela permettra de mettre en avant les compétences des Ellesbosseuses et aussi leurs soft skills. Nos clients pourront ainsi départager les ellesbosseuses en fonction de ces tests à poste égal.

Tout est fait pour que nos clients voient elleboss en mode réflexe. Un besoin de ressources externes ? Elleboss.fr est LA réponse.

Avez-vous des conseils pour les femmes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Ce qu’il faut avant tout ? Du courage, une idée et un peu de moyens pour au moins aller chercher des aides. Il ne faut pas forcément avoir un parcours linéaire ou avoir fait de grandes études !

Je dirai aussi qu’il ne faut pas attendre d’être tout à fait prêt pour le faire. L’important c’est de s’entourer avant de commencer : réseaux, incubateurs, experts. Pour commencer, le freelancing est une expérience très positive car cela permet de se lancer et de croitre peu à peu.

Il ne faut pas penser qu’on peut tout faire seul ! Il faut déléguer des missions avec peu de valeurs ajoutées même si cela coute un peu d’argent. Par exemple, je n’ai pas de valeur ajoutée sur la comptabilité donc j’ai décidé de déléguer à une ellebosseuse. Les parties comme la comptabilité et le juridique sont très importantes et il ne faut pas hésiter à mettre le budget adéquat. On y gagne du temps et de l’énergie.

En cherchant des compétences ailleurs comme sur Elleboss, on est moins “noyés” et on se concentre sur d’autres aspects avec une vraie valeur ajoutée.

Vous souhaitez vous aussi vous lancer dans l’entrepreneuriat en tant que freelance ? Consultez le site web d’Elleboss.fr ici ! Entreprises, n’hésitez pas à non plus à consulter leur site web pour vos missions flexibles.

entreprenariat féminin

Un grand merci à Juliette Mandrin pour son temps et sa bienveillance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.